Damned, mais c'est bien sûr! Je sais, ça paraît difficile à croire, mais mon fils est un garçon, c'est certain!

J'ai fait cette découverte ahurissante ce matin, car il est malade.

Et un garçon malade, y a pas, c'est pas pareil.

Je sais, j'entends déjà les ricanements de certains: ouhlàlà le cliché sexiste, t'as pas honte, toi qui, blablabla... Mais n'empêche...c'est comme ça.

Je vous explique:

Après une nuit fort entrecoupée, à cause des 39° de fièvre de mon-fils-qui-est-un-garçon (MFQEUG), réveil à 6h30, Maman-Zombie se tire péniblement du lit à 6h50, en se disant déjà "je suis en retard" (pensée permanente dans la vie éveillée de Maman-Zombie, même quand elle est pas zombie). Et là, MFQEUG, la tête un peu chiffonnée vient me voir, et toute zombie que je suis, je vois bien qu'il y a comme un truc de changé chez lui: ah oui, tiens il est couvert de boutons! Ahhhhh, c'était donc pas juste une petite poussée de croissance cette fièvre qui ne tombait pas depuis 2 jours...Maman Zombie est une mère indigne, elle vous a pas dit? Elle a enchaîné paracétamol et ibuprofène et attendait que ça passe...

Du coup, Maman Zombie passe à l'action: appeler le boulot, l'école des enfants, tout le monde sera absent aujourd'hui (même ma fille qui est une fille, car vu qu'elle tousse pas mal, si ça se trouve, elle incube, alors bon, on va se la jouer prudente, hein, mère indigne?), sauf qu'à 7h18 y a personne nulle part, donc elle laisse des messages et elle met en place son plan d'action pour appeler le Dr B. Car Dr B. est un super Dr. Alors elle a plein de patients. Et en plus elle a une famille (on n'a pas idée) alors elle est pas là souvent. Donc là il faut de l'énergie et de la chance vois-tu, car à 7h 19, personne ne répond chez Dr B. Ni même à 7h59, ni même à 8h12. Le secrétariat ne décroche qu'à 8h30, mais à 8h35, c'est déjà foutu, ça sonne occupé et si ça décroche, y a plus de place dans la journée! Alors, maman Zombie a téléphoné à 8h29 et là, miracle, elle a eu le RV à 14 heures! Elle assure hein la mère indigne?

Pffff, toute à sa gloire, Maman Zombie ayant effectué tous ses devoirs, elle laisserait bien ses paupières de zombie se refermer, alors elle allume la télé, laisse son fils qui est un garçon aux mains de cette nounou infatigable et s'endort à côté de son fils (qui est un...oui je sais, ça devient lourd)...au moins 45 secondes. C'est là que commence le combat: Maman Zombie essaye de dormir afin de reprendre visage humain, mais son fils qui est un garçon, un garçon malade, veut qu'on s'occupe de lui, non mais!

épisode 1: "Maman, je voudrais bien un quad comme Emmy, et une console comme Ewan (qui a dit qu'il fallait socialiser ses enfants?)". "Et bien chéri tu demanderas au Père Noël, d'accord? zzzzz"  "Maman c'est quand Noël?" Suit un dialogue à base de nombre de dodos, de saisons été/hiver, blablabla. Bon, là intervient Sid le scientifique et un épisode super intéressant sur le brossage des dents, qui occupe mon fils qui est un garçon malade quelques minutes. Mais, ma fille qui est une fille a décidé pile à ce moment là qu'elle avait assez dormi et que sa Maman Zombie aussi donc.

S'en suit un petit déjeuner, à base de "mais moi je voulais que tu me serves en premier!" " et mon pain au chocolat il est trop chaud!" "et je voulais boire dans la tasse de Papa!": la lumière commence à se faire dans mon esprit de zombie embrumé: mon fils serait-il un garçon?? qui râle quand il est malade, juste parce qu'il peut pas s'en empêcher??

épisode 2: changement de décor, puisque dormir dans le canapé est exclu, et puisque la famille Barbapapa veille sur les enfants de la mère indigne, si elle allait roupiller un p'tit peu dans son lit, hein? Elle arrive jusqu'à son lit, s'installe sous la couette, les paupières déjà lououourdes, et pouf s'endort.... 3 minutes? Car son fils qui est un garçon vient de se croiser dans le miroir et du coup fait des allers-retours: "Maman, regarde, j'en ai un là!" "Ah oui, chéri" "Oh, Maman, regarde, j'en ai un là aussi" "ah oui, mon coeur" "et un là!" ... et ça dure un certain temps.

Maman Zombie, abandonnant l'idée de dormir aujourd'hui, tente un dernier stratagème: se faire couler un bain.

épisode 3: "Maman, je veux me laver les dents". "Euh, là, je suis dans le bain". "C'est pas grave, je cracherai là (pas dans le bain, donc, il est gentil mon fils qui est un garçon), dans le lavabo. Et il brosse ses dents (merci Sid!). Maman Zombie s'assoupit vaguement, se détendrait presque, bercée par le vrombissement et les couinements d'un ZhuZhuPet qui fait des allers-retours dans la salle de bains mais... "Maman, ils sont où les ciseaux?" "pour couper quoi?" "ben, des cheveux!"

Maman Zombie est trop fatiguée pour s'énerver, alors elle abandonne, elle s'avoue vaincue, sort de son bain, coupe les cheveux de la Belle qui étaient coincés dans les roues du ZhuZhuPet, puis s'habille, se traîne jusqu'à son ordi et...tape ces mots pour évacuer toute cette fatigue, entrecoupée toutes les 5 minutes par son fils qui est un garçon et qui a soif, envie de faire pipi, trouvé un nouveau bouton, réclamé 23 fois d'aller jouer chez Emmy (qui est à l'école), promis 23 fois de ne pas s'approcher d'elle pour pas qu'elle attrape des boutons, refusé 58 fois de s'habiller profitant lâchement de la mollesse de sa Maman Zombie, expliqué 163 fois qu'il aimerait bien que ce soit Noël pour avoir son quad tout de suite...

Alors Maman Zombie hésite:

- à aller acheter un quad tout de suite maintenant

- à camoufler les boutons par du fond de teint (minéral éventuellement pour ceux qui suivent) et à déposer illico son fils qui est un garçon chez sa nourrice en prétextant un truc pour ne pas le mettre à l'école

- à aller au boulot avec ses mouflets contagieux et les confier à ses élèves de 7 ans, qui eux ont toujours la patate et s'en sortiront sûrement

- à boire dix-huit cafés pour tenir le choc

Mais, en fait, Maman Zombie va déjà:

- habiller ses enfants

- éteindre la nounou-infatigable

- proposer des histoires, des gommettes, des coloriages, des jeux calmes à ses enfants

- puis les nourrir

- et les emmener chez le Dr B.

- et enfin, si vraiment elle a de la chance elle fera une sieste avec ses enfants vers 15h, jusqu'à...16h on peut rêver, et là, miraculeusement, Maman Zombie redeviendra maman tout court, en retard, pressée, impatiente, indigne, normale quoi!

Allez, un petit café d'abord, la journée va être looooongue....